L’épidémie de Coronavirus progresse en Europe, les pays durcissent leurs mesures

L'épidémie de Coronavirus progresse en Europe, les pays durcissent leurs mesures thumbnail
Alors que la pandémie de nouveau coronavirus poursuit sa progression en Europe, de nombreux pays durcissent leurs mesures. L'Italie, elle, semble entrevoir la lumière au bout du tunnel. Sur l'ensemble du Vieux Continent, le Covid-19 a fait plus de 8 500 morts.À son tour, le gouvernement britannique instaure dès ce mardi le confinement de la…

Alors que la pandémie de nouveau coronavirus poursuit sa progression en Europe, de nombreux pays durcissent leurs mesures. L’Italie, elle, semble entrevoir la lumière au bout du tunnel. Sur l’ensemble du Vieux Continent, le Covid-19 a fait plus de 8 500 morts.

À son tour, le gouvernement britannique instaure dès ce mardi le confinement de la population pour au moins trois semaines, afin d’enrayer la rapide progression du Covid-19, qui a fait plus de 300 morts dans le pays.

Dans son allocution télévisée lundi soir, le ¨Premier ministre Boris Johnson a déclaré que la police pourrait sanctionner les contrevenants par des amendes. Il a également détaillé les sorties autorisées : “Faire des achats de première nécessité, aussi rarement que possible, pratiquer une activité physique une fois par jour, comme un footing, de la marche, du vélo, seul ou avec les membres de son ménage, toute sortie pour motif médical ou pour aider une personne vulnérable et enfin, les déplacements pour se rendre au travail et en revenir.

Pour l’heure, les citoyens britanniques n’ont pas besoin de justificatifs pour leurs sorties, à la différence de l’Italie, la France ou l’Espagne. Autres mesures annoncées par Boris Johson : l’interdiction des rassemblements de plus de deux personnes et la fermeture des commerces “non-essentiels” et des lieux de cultes.

L’exécutif a haussé le ton après que les Britanniques se sont rendus par milliers dans les parcs et en bord de mer durant le weekend.

L’espoir revient en Italie

L’Italie, mise à genoux par le fléau du coronavirus, a enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs, alimentant l’espoir prudent d’un ralentissement de la pandémie – même si la péninsule a passé la barre des 6 000 morts.

Ce n’est pas encore le moment de crier victoire, mais nous voyons une lumière au bout du tunnel“, a commenté avec un timide sourire Giulio Gallera, responsable de la Santé au sein du gouvernement régional de Lombardie (Nord), la région italienne la plus touchée avec 28 761 cas et 3 776 morts.

Lors d’une conférence de presse, le président de l’Institut supérieur de la santé Silvio Brusaferro s’est lui aussi gardé de tout triomphalisme : “J’examine attentivement et d’un regard favorable les chiffres, mais je préfère ne pas m’avancer en confirmant ou non qu’il y a une tendance” à la baisse.

Pour accroître les chances du pays de sortir au plus vite de la pandémie, le gouvernement a encore étendu lundi par décret les mesures de confinement, mettant notamment à l’arrêt toutes les industries de production non-essentielles et interdisant désormais aux Italiens de sortir de leur commune, sauf en cas “d’urgence absolue” ou pour “raison de santé”.

Premier test négatif pour Angela Merkel

Quatrième pays le plus touché par la pandémie, l’Espagne a connu lundi une journée noire, avec près de 500 morts de plus en 24 heures. Pour répondre à cette situation, une patinoire olympique a été transformée en morgue à Madrid, la région la durement frappée. Les pavillons de la patinoire ont été transformés en hôpital de campagne de 1 500 lits, qui pourrait à terme en accueillir jusqu’à 5 500.

Les préparatifs ont débuté pour habiliter l’installation prêtée par le Palacio de Hielo (le Palais de Glace) pour accueillir des cadavres, et ainsi faciliter le travail des services funéraires, face à cette situation exceptionnelle“, a annoncé la région de Madrid, qui a évoqué “une mesure exceptionnelle“, visant à “soulager la douleur des proches des victimes et la situation dans les hôpitaux madrilènes“.

De leur côté, les autorités allemandes ont indiqué une certaine stabilisation de la courbe d’infection. Ce weekend, le pays a durci ses mesures, en interdisant notamment les rassemblements de plus de deux personnes.

En contact avec un médecin testé positif au Covid-19, la chancelière allemande Angela Merkel s’est placée en quarantaine à domicile. Elle a passé un premier test qui s’est avéré négatif, a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement allemand. La chancelière devra toutefois passer d’autres tests dans les prochains jours, pour être concluants.

Read More